24/11/11

Ecrire pour les libérer

A l’occasion de la Semaine Internationale de la Solidarité, le comité Val de Marne de l’Association des Amis de la RASD et le CORELSO ont invité une délégation sahraouie venue à la fois des campements et du Sahara occidental.

Seul Mustafa El Machdoufi, frère d’un des prisonniers de Salé et responsable à Salé et El Aïoun du comité de suivi des grévistes de la faim a pu honorer cette invitation. Pendant toute une semaine, il a sillonné Paris et le Val de Marne à la rencontre de la presse (Jeune Afrique et le Figaro en particulier), des associations de jeunesse (UNEF, JC, PS, NPA etc) des associations des droits de l’homme (ACAT) et humanitaires (CCFD). Il a été reçu à Créteil à l’Hôtel du département pour la cérémonie d’ouverture de la SSI et dans plusieurs villes du Val de Marne .Il a reçu amis et invités sous la khaima installée le week-end à Vitry/Seine et Ivry sur Seine où le Sahara Occidental était à l’honneur commentant vidéos et photos du Camp de Gdeym Izik. Partout son témoignage sincère a martelé les conditions cruelles qu’ont à vivre ceux qui au Sahara Occidental, s’opposent aux autorités marocaines.

Nous l’avons rencontré pour avec lui faire le point de la grève de la faim des 24 de Salé. Les prisonniers sont aujourd’hui à leur 23 éme jour de grève et en dépit de leurs difficultés très sérieuses de santé, ne lâchent rien sur leurs revendications : conditions décentes d’emprisonnement mais surtout procès équitable ou libération immédiate.
Aussi alors que les Sahraouis des campements comme ceux du Sahara occidental commémorent le mouvement populaire formidable du camp de Gdeim Izik (octobre novembre 2010) ces 24 hommes qui s’abstiennent depuis le 31 octobre de toute nourriture pour imposer aux autorités marocaines leur exigence de justice, renouvellent avec courage l’engagement des milliers de Sahraouis de Gdeim Izik.

Cette grève de la faim est aussi un appel à la Communauté internationale et aux citoyens du monde épris de justice.C’est un appel aux autorités françaises qui persistent dans leur soutien complaisant aux positions marocaines en s’opposant à l’élargissement du mandat de la MINURSO au contrôle du respect des droits de l’homme.
Pour la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis, devenez acteur à leurs côtés en leur écrivant et en participant au fonds de solidarité, dont chaque euro rassemblé leur sera reversé.

http://www.ecrirepourlesliberer.com

Association des Amis de la RASD 356 rue de Vaugirard 75015 Paris

www.sahara-info.org / www.ecrirepourlesliberer.com

Merci de remplir tous les champs




  1. JOSé LUIS ALONSO COLíN - 

    Manu desde México el apoyo es incondicional!
    Vamos por la liberacion mundial!!!!!!!

  2. LOUISA BERRAHAL-MOGENET - 

    je pour la libération inconditionnelle de tous les prisonniers politiques Sahraouis

  3. RICARDO ANDRADE CARRILLO - 

    Manu desde del Norte de Mexico tambien esta el apoyo vamos por la Liberacion Mundial

  4. YOUSSEF BABA - 

    Je suis très choqué par ton message. Mr. Manu tu dois réviser l’histoire des sahraouis, y venir voir leurs conditions de vies et les causes des arrestations des détenus. Chants et politique!

  5. PABLO CRISTALDO - 

    divina libertad manu te queremos a la 1 te queremos a las 2 te queremos siempre ªªª

    divina libertad manu te queremos siempre !!!!!!!!!!

  6. ANDRES GUIROY - 

    Tu nous appelles, nous venons, Manu. Je n´en doute pas que c`est une demande juste. Alors, recois mon support.

  7. DUROC MARIE - 

    Pour la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis

  8. CLAUDIA SARA AVENI - 

    POR LA LIBERTAD Y LA JUSTICIA Y TODO NUESTRO APOYO CON EL PUEBLO SAHARAUIS

  9. CHUS - 

    Comme amie solidaire je me joins à votre cause.
    Force et courage ne vous manquerons pas !

  10. CAMILA - 

    VAMOS MANU!!! Los vi anoche 23 desde adelante de todo, son unos genios venganse a tomar unos mates a casa ! gracias por hacernos pasar esos momentos

  11. LAURA - 

    LIBERTAD Y VIDA!!!!!!!!!!!!

  12. FLAVIA CLAPIER - 

    Gracias por la libertad de tu corazon, que compartis, que alegria encontrarte en la calle, cerca de la casa de gardel, cuando sali hoy de trabajar, las callecitas de buenos aires tienen ese que se yo, viste? proxima estacion ESPERANZA!

  13. MONSIEUR ANONYME - 

    Eh Youssef apprend a lire: c’est pas manu qui a ecrit c’est Association des Amis de la RASD 356 rue de Vaugirard 75015 Paris

  14. MARCUSBEMBA - 

    AloAlo malheureusement les liens ne fonctionnent pas « error 404″ Apoio à Humanidade et à bas l’injustice, Liberacion e dignità

  15. BELEN - 

    hola gente! fui a ver a manu chao el dia 24, en malvinas argentinas, y quisiera que me ayudaran porque realmente quede enamorada de la musica que toco un chico que estuvo antes de que entrara manu. El toca folklore y tiene unas letras muy muy copadas. realmente escucharlo me puso la piel de gallina, Si alguien sabe su nombre me lo puede decir? Muchas gracias desde ya !

  16. RELAMPAGOINDIO - 

    libertad

  17. MARIE - 

    Liberamos tambien los frances del SAHEL, en los manos de AQMI…

  18. EDUARDO - 

    alguien sabe cuando vendra manu chao a peru lima???? o por que razon no se presenta es una de mi cantantes favoritos y al igual que yo se ke hay varios asi seguidores de el…por fsavor si alguien sabe un dato mandenme un mail a hitt18@hotmail.com

  19. KOKI - 

    La manque de la liberté et de la justice est plus important que la du travail et de l´argent. Mais…

  20. ALDANA - 

    me sumo

  21. GERSON - 

    that, let me inform you just what excatly did work. Your writing is extremely persuasive and this is probably the reason why I am taking an effort in order to opine. I do not really make it a regular habit of doing that. 2nd, whilst I can easily see a leaps in logic you make, I am not certain of excatly how you appear to connect the details which in turn produce your conclusion. For the moment I will subscribe to your point however wish in the near future you connect your dots much better.

  22. DECASTER MICHèLE - 

    La solidarité internationale doit s’amplifier d’autant que les autorités marocaines bloquent l’accès au Sahara occidental ou expulsent, et enlèvent les observateurs et militants qui se rendent dans cette dernière colonie d’Afrique où le peuple n’a pas pu accéder au droit à l’autodétermination.