1/05/09

Fête du Travail

La fête du travail !

Instaurée à l’origine comme la journée annuelle de grève pour la réduction du temps de travail, elle est célébrée dans de nombreux pays du monde le 1er mai.

Mais cette année, la fête du travail prend son importance plus que jamais , notamment dû à son contexte de crise.

D’ailleurs, cette journée internationale des travailleurs ne date pas d’hier, mais depuis toujours.

Oui, tous les jours, il faut son gagne pain, Tous les jours, il faut lutter avec rage, tous les jours faut trouver l’espoir de continuer de vivre ou de survivre, tous les jours…

Et comme le souligne un slogan anarchiste, en vue de la grève du 1er mai à Paris : « Crise ou pas crise, on a faim ! Manifestons nous ! »

Voilà pourquoi le réalisateur Farid Ismail nous sort à cet occasion spécial un clip issu de la chanson de l’artiste Manu Chao « il faut manger » extrait de l’album « Sibérie m’était contée »

La vidéo « il faut manger » manifeste une vision synthétique, accéléré et chaotique d’un monde mécanique, robotique, et pris de vitesse par le quotidien d’une dure réalité sociale qui ne cesse de se répeter.

A ce propos, Farid ajoute :

« Dans ce monde actuelle, aujourd’hui individualisé, et aveuglé par la technologie, l’avidité et le pouvoir. Le fait de faire et de vouloir  » toujours plus » fait perdre des valeurs les plus essentiels à nos yeux, notamment celui de l’humanité, de la solidarité, et de l’amour. »

Né en France en 1983,

d’origine colombienne et egyptienne, Farid Ismail est un réalisateur de films , clips et vidéo, vivant sur Paris, à Ménilmontant.

Il peut se décrire comme un homme passionné par la vie. Cela se reflète à travers sa profession en donnant énérgie et créativité à ce qu’il invente.

Passionné acharné, Farid travaille avec exigence sa mise en scène principalement dans le domaine de la fiction, où l’imagination empiète sur la réalité. Et dont celle ci prend du coup une dimension comique, onirique ou sociale.

Diplômé en Maîtrise de Cinéma à la Sorbonne (Paris 3) et doté d’une forte sensibilité artistique, Farid aime émouvoir dans ses films : faire réagir et surprendre le public. Notamment en transmettant une prise de conscience collective sociale à travers le rire, le jeu des acteurs et/ou à sa façon particulière de filmer la réalité.

L’art c’est ce qui le delecte le plus, entre la réalisation, la bande dessinée, la peinture, et la musique avec son groupe de rock, il s’exprime ainsi en mettant en avant le va et vient de la societé et de sa culture.

Son expression est alors une sorte de patchwork orgasmique où se mêle l’art de vivre et de rêver.

Productif, et autonome sont les adjectifs qui décrivent sa personnalité dans le monde artistique. Farid dispose déjà plusieurs courts métrages à son actif, l’un d’eux B@D a été présenté à la télévision française en 2007 et a déjà réunis entre autre plus de 100 000 vues sur internet. Un autre de ses courts, Dark Moon, a également été selectionné au Short Film Corner de Cannes 2008.

Il a été aussi assistant pour la télévision, enrichissant ainsi son expérience professionnelle, ce qui a sans aucun doute amplifié son feeling artistique.

Et ce qui l’a emmené depuis à réaliser dernièrement un clip en hommage au célèbre Manu Chao sur la chanson « Il faut manger. »