23/08/11

gorleben365

gorleben365


À partir du 14 août 2011, des actions de blocage non-violentes vont se dérouler tout le long de l’année pour entraver les travaux d’accès au centre de stockage de Gorleben.

Tu peux y participer!

Nous voulons protester un maximum de journées dans l’année et toujours avec de nouveaux groupes de blocage. Chacun peut participer aux actions de gorleben365, que ce soit comme personne individuelle ou dans un groupe. Toutes les idées d’action et toutes les initiatives sont les bienvenues!

Nous amenerons notre propre culture de vie devant le portail d’accès de l’installation de Gorleben. Une chorale se charge d’un blocage et y donne un concert, des paysans et des paysannes y apportent leurs produits maraîchers, certains viennent avec leurs chevaux, d’autres fêteront des anniversaires et des mariages «de rêve» sous forme de blocage devant les portes d’accès. Tous apportent leur propre scénario: un goûter, un grimper à la corde, une lecture de contes … les idées sont infinies. Avec toutes les imaginations, nous contribuerons au succès de l’entreprise.

Blocage pacifique du chantier d’accès aux mines de stockage

Après 10 années de pause, de nouveaux travaux d’exploration de la mine de Gorleben ont été entrepris dès l’automne 2010. Le gouvernement cherche de la sorte à nous mettre devant le fait accompli et finaliser Gorleben en tant que centre de stockage définitif pour déchets nucléaires à haute activité. Chacun sait pourtant que la mine de sel de Gorleben est totalement inadaptée. L’exemple d’Asse a déjà révélé que ces mines ne se prêtent pas à un stockage définitif. Elle ne sont pas prévue pour un stockage étanche des déchets nucléaires radioactifs pour un millier de siècles. Le terminal d’Asse suinte déjà au bout de 40 ans. De la même façon, de l’eau saumâtre s’infiltre dans les galeries de la mine de sel de Gorleben. Par ailleurs, on y a découvert du gaz enclavé, témoignant d’une plus importante apparition de gaz.

Nous revendiquons l’arrêt immédiat de tous les travaux dans la mine de sel de Gorleben

Malgré les doutes existant depuis 30 ans sur la compatibilité du lieu, Gorleben est le seul endroit en Allemagne où l’on examine intensément l’aptitude à devenir un centre de stockage définitif. Même si le ministre de l’environnement Röttgen affirme son intention de placer la prospection sous le signe de la transparence, la volonté est de désigner Gorleben d’ores et déjà comme solution au problème des déchets nucléaires et de justifier ainsi une plus haute production de déchets nucléaires.

Nous revendiquons la déconnexion de toutes les centrales nucléaires

Pour appuyer notre revendication, nous allons bloquer les travaux au portail d’accès aux mines de stockage. Le blocage débutera le 14 août 2011 et se fera sur une période de 365 jours. Apportez votre concours: Que vous apparteniez au mouvement antiatomique ou à un club de pétanques, que vous tricotiez des chaussettes sur le chantier ou que vous y invitiez votre famille à un pique-nique. On fait appel à votre imagination, à vos initiatives et à votre courage.

Au fait, sais-tu que …?

On ne poursuit pas seulement l’exploration du site de Gorleben, mais qu’on l’aménage déjà comme centre de stockage définitif? Depuis 30 ans, des voix ne cessent de dire que la mine de sel de Gorleben est totalement inadaptée?

Le choix de Gorleben en tant que site nucléaire est une décision politique et ne repose sur aucune donnée scientifique? De nombreux commentaires d’experts ont été consciemment passés sous silence pour masquer la réalité géologique du site de Gorleben?

Pour plus d’informations en français, voir le site:

www.divergences.be

Cadre d’action

Nous allons barrer la voie d’accès aux sites souterrains à explorer. Par cette action, nous souhaitons motiver d’autres personnes à ne pas déléguer leurs responsabilités, mais à s’engager personnellement pour la sortie du nucléaire. Nos blocages constituent des actes de désobéissance civile. Nous ne respecterons pas les lois et prescriptions destinées à protéger le bon déroulement de la reprise de l’exploration de la mine de sel. Nous ne libérerons pas la voie de notre plein gré, car face au risque que comporte l’énergie nucléaire et à l’absence de solution au problème des déchets nous jugeons notre action légitime et nécessaire. Si la police tente de nous disperser, nous réagirons avec pondération et sans violence. Une interdiction de manifester ou des poursuites judiciaires ne nous feront pas reculer.

Nous nous battons pour la vie et pour des lendemains dignes d’être vécus. C’est ce qui régit notre action. Nous n’infligerons de blessure à personne. Nous offrons à tous les êtres humains notre sincérité, notre respect et une invitation au dialogue. Les policiers et les employés de la mine ne sont pas nos adversaires, et donc nous cherchons à montrer par notre comportement que nous portons à chaque policier/ère et à chaque collaborateur/trice de la mine le respect dû à tout être humain, même si nous critiquons leurs actes et leur rôle. Dans notre action commune, nous essayons de travailler avec des structures non hiérarchiques, c’est à dire que nous ne prenons pas de décisions majoritaires, mais consensuelles, en nous concertant mutuellement autant qu’il est possible de le faire. Nous dérangerons de façon non-violente et déterminée le bon déroulement de l’exploration de la mine de sel.

gorleben365

Merci de remplir tous les champs




  1. AGNES Y JAKôB - 

    He Manu! Tu vas y donner un p’tit concert?

    Che Manu! No querés dar un concierto chiquito ahi?

    Salutations anti-nucléaires de Berlin

    Saludos anti-nucleares de Berlin

  2. WOLFGANG HERTLE - 

    Vraiment une bonne idée! Si tu vebais à Gorleben je serait pret à te présenter ce paysage merveilleux avec une histoire de résistance depuis 34 ans déjà. Et Gorleben vivra!

  3. WENDY - 

    Nouveau jeune retraite9, ancein chef d’e9tablissement, je souhaite continuer e0 m’instruire et rencontrer des gens intelligents. Je suis par ailleurs auteur de romans policiers e9crits sous le pseudo Alex Nicol.