30/01/09

Grève National Française

– Grève nationale

Transports, métallurgie, poste, télécommunications, santé, énergie, éducation nationale, information… : la liste des secteurs annonçant une forte mobilisation n’a cessé de s’allonger dans la perspective de la grève générale organisée jeudi 29 janvier à l’appel de huit syndicats. « Même les salariés d’Euronext, l’opérateur de la Bourse de Paris, sont appelés à cesser le travail », s’étonne Le Figaro (26 janvier 2009).

C’est peu dire que le contexte économique entretient la colère. Pour la seule journée du 26 janvier, les multinationales (Caterpillar, Pfizer, Philips…) ont annoncé 72 500 suppressions de postes. « Alors qu’ils n’en sont en rien responsables, les salariés, demandeurs d’emploi et retraités sont les premières victimes de cette crise », explique la déclaration commune CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA.

Ces organisations syndicales jugent « intolérable et inadmissible » que les sommes astronomiques engagées par l’Etat pour secourir les banques et les entreprises servent à rétablir les marges. Elles réclament que priorité soit donnée à l’emploi, aux salaires, à la protection sociale, aux services publics, et demandent une réglementation plus stricte des activités financières afin de « mettre un terme à la spéculation, aux paradis fiscaux, à l’opacité du système financier international et encadrer les mouvements de capitaux ». Ces revendications à spectre large dissuaderont-elles les éditorialistes de fustiger le « corporatisme » des syndicats ?