27/06/11

La Ventura á Creil 26.06.2011

Compte rendu

A Creil, énergie citoyenne et musicale au Mix Up

LEMONDE | 27.06.11 | 15h12  •  Mis à jour le 27.06.11 | 15h12

 

Envoyée spéciale à Creil (Oise) – L’Oise coule en douceur, et les sound-systems, grosses baffles, coiffures rastas, ambiance cool allongée dans l’herbe, jalonnent le chemin qui mène à la grande scène du Mix Up Festival, au bout de l’île Saint-Maurice, à Creil (Oise). Certains promènent des tee-shirts imprimés de feuilles de cannabis, d’autres ont ressorti les antiquités (un sweat Mano Negra). Torse nu, des garçons dansent ; en débardeur et pantalon bouffant, des filles reprennent en choeur l’hymne générationnel de Manu Chao, Clandestino. C’est, dit une affichette apposée sur un camion buvette, « un voyage rebelle et festif ».

Le Mix Up Festival, c’est d’abord un projet citoyen, « un truc de débrouille ». Si Manu Chao a fait le déplacement à Creil dimanche 26 juin, c’est parce que ses amis Kamel (à la technique) et Mokhtar Bahnas, l’un des cofondateurs du feu festival Furia Sound de Cergy-Pontoise, étaient allés l’écouter dans la petite salle du Trabendo à Paris, lors d’un concert surprise en avril. Comme souvent chez Chao, tout avait fini en fête, et tard dans la nuit, les compères avaient évoqué une aventure commune, la Caravane des quartiers, festival itinérant créé en 1989 au Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, pour contrer les préjugés anti-banlieues. Sans engagement le 26 juin, Manu Chao a accepté de venir avec sa bande, La Ventura, à Creil pour son seul concert français de l’été.

Sur la corde du plaisir

« En quarante jours, on a monté le programme, dit Julien Deroo, l’un des responsables. La venue de Manu Chao tombait bien, parce qu’on avait conçu l’affiche du Mix Up avec un graphisme proche de celui de Radio Bemba« , le site qui reprend la « patte » de Manu Chao, ses bleus électriques, ses rouges sang et ses jaunes d’or…

Le chanteur ivoirien Alpha Blondy, déjà invité, n’en aurait pas pris ombrage : à l’instar de son confrère franco-espagnol, le reggaeman est un chanteur d’opinion, si ce n’est engagé, qui dénonce les travers politiciens avec la même vigueur. Quelle énergie, chez l’un et chez l’autre ! L’Ivoirien opposant à Laurent Gbagbo et le Franco-Espagnol réfugié à Barcelone pour sa liberté jouent sur la corde du plaisir, des longues lignes de basse, et des slogans. Belle cohabitation pour cette soirée finale.

Le Mix Up a commencé le 3 juin par une block party (rencontres de hip-hop, graff, dub, etc.) à Montataire dans le quartier des Martinets, un « quartier chaud ». Pendant près d’un mois, le festival a déployé des « Ephémères », rencontres de quartier, interventions dans les bars et les écoles, avec le soutien de la Scène de musique actuelle (SMAC) de Creil, la Grange à musique, qui fut l’une des premières à accueillir la Mano Negra à la fin des années 1980.

« Non-territoires »

Creil, 35 000 habitants, est au centre d’une agglomération trois fois plus importante. La réputation de l’ensemble urbain n’est plus à faire : elle est détestable. De l’affaire des foulards dès 1989 à la délinquance dans le haut de Creil, « la ville est toujours citée en première ligne. On en a un peu ras la casquette », poursuit Julien Deroo.

Créé en 2008 par des enfants du pays, le Mix Up Festival, d’abord installé à Beauvais, a migré à Creil. « Cette Picardie proche de Paris appartient à des non-territoires, traversés par les TGV et les autoroutes, mais où l’on ne s’arrête pas. Pour la culture, les Picards descendent à Paris, les Parisiens ne montent pas chez nous. » Mais à 15 euros l’entrée, pour deux générateurs d’énergie politique le même soir, il y avait de quoi réfléchir.

Véronique Mortaigne

Merci de remplir tous les champs




  1. BENAOUDIA - 

    Merci à tous, j’y étais l’invité de manu et de sa bande de joyeux lurons quel moment de bonheur oui il existe efforcons de le creer autour de nous avec nos moyens à chacune et chacun…
    Vous etes égales à l’image de ce que je m’imaginais de vous sur le plan humain.
    Si Dieu éxiste qu’il vous préserve au sinon M…
    Merci beaucoup pour tous les bonheurs que vous créez.
    A bientot Nordine Taxi Paris Roissy….

  2. CANIOT SOPHIE - 

    Merci pour ce pur moment de bonheur, manu, madjid, garban et gambeat ont tout déchiré, Alpha a été terrible, quel beau souvenir!!! j’ai fait la route depuis les deux-sèvres et j’en suis enchantée de cette journée, merci aux organisateurs, à bientôt!!!

  3. PLATEAU MARINE - 

    merci à tous pour cette fabuleuse soirée et cette ambiance formidable.
    Merci pour toute cette énergie que vous nous avez communiqué.
    Et un immense merci pour avoir déserté la scène parisienne et être venue mettre le feu en Picardie, ou on a pas souvent l’occasion d’avoir de tels artistes.
    J’espère vous revoir très vite en Picardie ou à Paris.
    Vous êtes les meilleurs, ne changez rien.
    PS: un grand merci également pour la distribution des bouteilles d’eau après le concert.

  4. SANTAIGO - 

    cuando vienes por Ecuador par repetir la historia…..???
    http://www.youtube.com/watch?v=W-ZBWWJ6rCw

  5. JOJO - 

    mon compte rendu de l’aprés midi passé à creil : http://hetf.blogspot.com/2011/07/alpha-blondy-la-ventura-creil-26-juin.html

    merci beaucoup pour ce grand moment!

  6. TYPHAINE - 

    Merci de tout coeur d’être venu, ce concert était vraiment magique! Depuis le temps que je rêvais de voir Manu Chao! C’était vraiment fantastique, et j’espère le revoir en Picardie très bientôt!

  7. CRISTOBALDE - 

    Manu Chao est sur les routes depuis plus de 30 ans maintenant ! Et oui en 1980 il tournait avec la MANO NEGRA à cause d’un « putain de train », le groupe s’est séparé mais Manu Chao à toujours continuer à tourner, et à vendre des disques.
    Ayant déjà vu ce phénomène jouer au Gayant Expo à Douai en 2008, je connais son talent et son niveau de compétences quand au prestations scéniques qu’il livre. Quand il arrive donc autour de 21 heures, la foule bondit et se lève, l’artiste sait « foutre le feu » à la fosse.. Pourtant, je suis un peu surpris Manu est seulement accompagné de deux guitaristes et d’une batterie (ce qui est très peu quand d’habitude il y a 5 cuivres, 5 guitares, des choristes etc…), une tournée donc un peu plus « intimiste » mais qui n’enlève pas la saveur rock et festif de ce concert ou l’ami Manu enchaine pendant deux heures les titres que l’on connaît et qu’on entonne parfois dans nos têtes « Clandestino » « me gustas tu » « Proxima Estacion—Esperanza !!! » « Raining in Paradize » « la vida es une tombola » sans oublier les reprises de la Mano Négra comme « MALA VIDA » , je suis toujours étonné par son énergie (il bouge dans tout les sens, et enchaine les titres avec une aisance rare, je signerai pour avoir sa santé à son age, 50 ans maintenant) et par sa bonne humeur communicative (si tu es de mauvaise humeur un concert de Manu te remet immédiatement d’aplomb) qui vous fait « jumper », « sauter » dans tout les sens pendant 2 heures… Et qu’on finit tout en sueur et KO à la fin du show (alors que lui a encore l’énergie de continuer ) avec l’envie de le retrouver très bientôt sur notre Hexagone J … Le seul bémol de ce concert sont les gens « défoncés » à la Marijuana qui confondent amusement avec violence… Au final, Même si la composition de ce groupe « intimiste » aurait pu décevoir, Manu Chao prouve encore et toujours que c’est une bête de scène, un des artistes à voir absolument au moins une fois dans sa vie, on n’en sort pas indemne…

    Chris

  8. MAYBELINE - 

    yes, c’est bien pour toutes ces bonnes ondes que nous essayons de marcher sur les pas de ce chango là. Je me suis quand même calmée depuis la naissance de mon fils Ulysse. Quoique j’étais venu à Calais et le petit à 5 mois de grossesse(j’étais assise dans les gradins quand même) Quand il est né c’était toujours quand je lui chantais les chansons de Manu qu’il s’endormait en regardant les tableaux colorés que j’ai peins…Bref, je vis et j’emporte pour des mois du rêve à chaque fois que je les vois et cela fait maintenant 9 ans. Je m’en nourri et en apporte à mes amours avec parfois un gros zeste de rébellion mais aussi des créations et des voyages. j’espère qu’ils m’aiment comme je les aime car j’ai besoin d’eux pour continuer. je souhaite à tous bonheur et santé et vous invite sur facebook chez « mayart creaciones »

  9. AUTH - 

    Un feu d’artifices(*), ou les dernie8res exactions golearnvmenteues e0 l’encontre de la protection sanitaire et sociale collectivePar Raymond MariVendredi 2 septembre 2011 Permalien vers cet article Dans le domaine de la protection sanitaire et sociale, les de9cisions prises par les gouvernements libe9raux qui se sont succe9de9 depuis une de9cennie ont consiste9 e0 faire basculer le syste8me collectif solidaire mis en place e0 la libe9ration, vers un dispositif assurantiel prive9. Les quelques semaines e9coule9es de9montrent une acce9le9ration des atteintes e0 ce que certains nomment notre pacte social.Vive le marche9. Tant pis pour la sante9.Sans qu’il s’agisse d’un de9but, car la liste des exactions commises en la matie8re est longue et ancienne, les amendements e0 la dernie8re loi sur le financement de la protection sociale pre9sente9s par le se9nateur Fourcade (UMP) ont de9pouille9 le texte originel des timides dispositions qui tentaient de ab moraliser bb un dispositif sanitaire dote9 de forces centrifuges agressives au regard de l’inte9reat collectif : les contraintes des me9decins libe9raux qui pouvaient eatre amene9s e0 compenser les carences de certains territoires sous-e9quipe9s ont disparues, l’opacite9 des prix de la prothe8se dentaire a e9te9 re9tablie, l’obligation de signaler les conge9s au Conseil de l’Ordre (pour l’organisation de la permanence des soins) a e9te9 leve9e. En re9sume9, l’affirmation d’un libe9ralisme de9bride9 au profit du secteur ambulatoire prive9 qu’il convient de comparer aux de9gradations perpe9tre9es e0 l’encontre du service public (voir la situation des hf4pitaux publics).Un financement accru de la me9decine libe9raleDans la foule9e, il y a une quinzaine de jours, une nouvelle convention a e9te9 signe9e entre l’assurance maladie et les syndicats les plus conservateurs des me9decins libe9raux. Ce qui caracte9rise cette convention (nous y reviendrons), c’est le financement tre8s substantiel des comportements vertueux des praticiens dans leurs de9marches the9rapeutiques et dans l’organisation de leur cabinet (utilisation de l’informatique par exemple… !). En ce qui concerne les de9marches the9rapeutiques, le respect des protocoles de soins qui pre9voient tel ou tel examen, la pratique des vaccinations, l’utilisation e0 bon escient de certains me9dicaments, pour ne prendre que quelques exemples, seront sur-re9mune9re9s en fonction d’un bare8me payant la ab performance bb1. Mais il ne s’agit e9videmment pas d’une performance sur les re9sultats (la sante9 du client), mais sur la bonne utilisation des moyens. Les patients seront sans doute rassure9s de savoir qu’ils financeront de9sormais la condition normale (nous semble-t-il ?) de bien faire son me9tier.Avec une hypocrisie confondante, ce financement supple9mentaire est pre9sente9 comme une alternative au paiement e0 l’acte, ce qui est faux dans la mesure ab la prime bb s’ajoutera au paiement des actes sans en re9duire le nombre.On discerne, bien entendu, qu’e0 l’approche de certaines e9che9ances e9lectorales, il convient de caresser dans le sens du poil une cate9gorie influente. Dans le meame temps, les malheureux usagers voient leurs prestations fondre comme neige au soleil (ex : augmentation forfait hospitalier, de9remboursement des me9dicaments e0 service ab mode9re9 bb, apre8s ceux qualifie9s de ab service insuffisant bb, etc.)Majorer la charge des me9nages pour alle9ger celle des organismes comple9mentaires.La strate9gie gouvernementale de ab basculement bb vers un syste8me assurantiel consiste e0 re9duire la couverture sociale obligatoire (la Se9cu), ce qui entraeene me9caniquement un report sur les assurances comple9mentaires compose9es de mutuelles, d’organismes de pre9voyance et de socie9te9s d’assurances, ces trois acteurs s’affrontant de9sormais dans une course aux parts d’un marche9 de plus en plus juteux.Toutefois, pour ne pas trop alourdir les charges de ces partenaires du ab marche9 bb et, conforme9ment e0 la logique bestiale de la ab responsabilite9 individuelle bb, il faut pe9naliser les consommateurs qui s’abandonnent le2chement e0 la maladie. Il convient donc de transfe9rer une partie de la charge des frais de sante9 sur les me9nages. Tant pis si une partie de la population y perd la capacite9 de se soigner.C’est ainsi que la loi ab Douste Blazy bb de 2004 a invente9 les ab contrats solidaires et responsables bb qui encourageaient les organismes d’assurance comple9mentaires e0 ne pas rembourser les franchises, la majoration du ticket mode9rateur pour non-respect du parcours de soins et les de9passements tarifaires, en offrant auxdits organismes une re9duction (3,5 % au lieu de 7 %) de la taxe sur les conventions d’assurance (TCA). On observera le cf4te9 ubuesque de la situation, puisque les citoyens financent des exone9rations fiscales destine9es e0 re9duire la prise en charge de leurs frais me9dicaux !De8s l’anne9e 2010, cette ab niche fiscale bb e9tait dans le collimateur du Ministe8re de finances. c0 point nomme9, ab la crise bb vient de libe9rer le gouvernement de ses he9sitations. La TCA des contrats responsables passera de 3,5 % e0 7 %. Et pour faire bonne mesure, les autres contrats, sans doute moins responsables et de moins en moins solidaires, passeront, de 7 % e0 9 %.Cette gymnastique coutera 1,2 milliard d’euros aux organismes comple9mentaires (e0 comparer avec la contribution supple9mentaire des hauts revenus : 200 millions). Pour ceux qui auraient la le9ge8rete9 de ne pas se sentir concerne9, il faut imme9diatement leur rappeler que ce qui augmente les de9penses des syste8mes d’assurance prive9s, se traduit automatiquement par une augmentation du cofbt des contrats. En conse9quence, les assure9s paieront plus cher une couverture financie8re qui n’aura pas augmente9 !Un encouragement au de9veloppement du marche9 de la de9pendance.Parmi d’autres graves lacunes, la protection sociale est dramatiquement carence9e pour la de9pendance des personnes e2ge9es. En 2000, 800 000 personnes e2ge9es n’e9taient plus autonomes. En 2040, selon les simulations, elles seraient 1 200 000 ou 1 500 000 dans cette situation. L’e9volution de notre socie9te9 n’incitant pas e0 compter sur la solidarite9 familiale, on peut donc pre9voir que les structures d’accueil (maisons de sante9 me9dicalise9es) seront e0 l’avenir de plus en plus sollicite9es. De grands groupes financiers prive9s l’ont anticipe9e et investissent dans la cre9ation de ces e9tablissements. Mais le placement dans ces structures pre9sente un inconve9nient majeur : son cofbt, que l’allocation personnalise9e d’autonomie (l’APA e0 la charge des collectivite9s locales) ne couvre que tre8s mode9re9ment. Devant la pe9nurie de maisons de sante9 e0 statut public, les personnes de9pendantes et leurs familles sont donc confronte9es e0 des de9penses conside9rables (2500 e0 5000 euros mensuels) qui provoquent rapidement la ruine des de9biteurs, dans la mesure of9 la protection sociale, qu’elle soit publique (Se9cu) ou prive9e (assurances comple9mentaires), est pratiquement absente. Le Pre9sident de la Re9publique avait multiplie9 les effets d’annonce sur le sujet avec promesse d’une re9forme rapide. Le candidat Sarkozy vient de l’ajourner sine die. Le ab marche9 bb de la de9pendance a de beaux jours devant lui.(*) Artifices au sens leurres, subterfuges, tromperiesRaymond Mari (UFAL 95)Te9le9phone: 06 10 48 41 99Bare8me dont la pertinence est d’ailleurs conteste9e (cf. e9tude de Frane7ois PESTY expert en pharmacie) [↩]par Raymond MariCommission Sante9 de l’UFAL

  10. SAKSHI - 

    Guitou et Ge9geouille : vous avez deux places chvguncah57 => vous allez recevoir un mail. Il me faudra y re9pondre et c est tout.Le concours est maintenant acheve9, les lots ont e9te9 remporte9s.