15/06/08

Manu Chao joue les prolongations

Mis à jour 12-06-2008 | Nicolas Rauline

Manu Chao joue les prolongations

3h30 sur scène, record à battre !

Hier soir, Manu Chao a enflammé Bercy et il remet ça ce soir…

//
« ); //]]> //

//

Quand on pénètre dans un concert de Manu Chao, on sait où l’on met les pieds, mais on ne sait pas forcément quand et comment on en ressortira. Exemple hier soir avec un concert d’anthologie donné à Bercy.

Après une première partie brillamment assurée par la rappeuse Keny Arkana, Manu Chao est entré en scène avec son groupe Radio Bemba sur les coups de 21 heures. Il n’en ressortira que plus de 3h30 plus tard, presque forcé !

Entre temps, il aura régalé son public de tout son répertoire, des classiques de la Mano Negra à son dernier album, la Radiolina, en passant par ceux de Clandestino ou de Proxima Estacion Esperanza.

On l’aura aussi vu échanger les rôles, en passant le temps d’un morceau à la batterie et en laissant son batteur au micro, comme il nous avait confié qu’il en rêvait, ou encore passer un appel à la manifestation vendredi à Paris, contre la guerre et l’impérialisme.

Plusieurs rappels enchaînés naturellement et l’on aura pu constater l’entraînement de l’artiste à l’improvisation et aux concerts jusqu’au bout de la nuit. Rompu aux nuits barcelonaises, Manu Chao a alors livré quelques unes de ses dernières compositions, écrites en français et dans un registre nouveau, assez sombre.

Plus rien ne semblait l’arrêter mais il fallait bien une fin : elle se fera au beau milieu d’une foule en liesse. Un artiste qui propose des places de concert à 30 euros et donne un récital sans faute durant plus de trois heures et demie, cela ressemble bel et bien à un ovni. Un ovni dont certains feraient bien de s’inspirer…