4/07/11

Manu Chao La Ventura – Anvers

posté le 4 juillet 2011 | PHILIPPE MANCHE

Il est un peu plus de minuit et toute la troupe de Manu Chao termine le repas avec une salade de fruits rouges. L’ambiance est détendue. « On a passé une super soirée, c’était un beau public » concède l’ancien chanteur et guitariste de Mano Negra. Quelques minutes plus tard le chanteur et musicien, très zen et serein, nous invite dans sa loge à tailler le bout de gras.

Quelle est la genèse de cette nouvelle tournée en petite formation?
Au départ, c’est Madjid(guitariste -NDLR) et moi parce qu’on a joué très souvent à deux. Ensuite, on a ajouté un batteur et nous avons tourné à trois l’an dernier. Et là, Gambeat bassiste de Radio Bemba-NDLR) est de retour avec nous parce qu’il nous manquait. Ce n’est pas Radio Bemba qui s’est dégraissé mais l’idée du trio m’intéressait. Il n’y a rien de plus stable qu’une chaise à trois pieds.

Votre dernier concert belge remonte à octobre 2007. Ce n’est pas parce qu’on ne vous voit pas que vous restez inactif. Vous avez quasi passé l’an dernier en tournée en trio . Que retenez-vous de cette expérience ?
C’est exigeant physiquement mais ça nous a bien aiguisé. À trois, tu te retrouves à poil. Nous avons essentiellement tourné en Amérique du Sud, au Japon, en Espagne aussi et nous avons fait une très belle tournée en Europe de l’Est en avril dernier ainsi que la côte Ouest des Etats-Unis. C’était mortel.

On imagine aisément que tous les programmateurs des festivals du monde entier rêvent d’avoir Manu Chao à leur affiche. Comment choisissez-vous de jouer à un endroit plutôt qu’un autre ?
Notre tournée, on la monte trois mois à l’avance alors que les gros festivals ont besoin de leurs têtes d’affiche six mois plus tôt. On ne peut pas leur dire oui. Pourquoi ? Parce qu’on ne veut pas programmer notre vie six mois ou neuf mois à l’avance. J’ai mon rythme de vie, je ne peux pas adapter ma vie au rythme des festivals. Je comprends leurs exigences mais moi, j’ai les miennes. Nous fonctionnons de trois mois en trois mois. C’est notre rythme. Nous gagnons ainsi en mobilité. Et on a l’immense chance, et je les remercie partout dans le monde, d’avoir un public au rendez-vous. Notre public, c’est notre force. Ca fait dix jours que nous sommes en tournée et c’est énorme partout.

Comme toujours…
Oui, c’est vrai. Comme toujours. Et nous, on donne tout ce qu’on a à donner et ça se passe magnifiquement.

Alors que l’industrie musicale est en crise et bien que vous êtes sur une firme de disques, vous n’hésitez par à mettre gratuitement sur votre site internet votre album « Sibérie m’était contée » ou le disque avec La Colifata, cet hôpital psychiatrique de Buenos Aires qui soigne, via la radio, les patients. Vous réfléchissez à d’autres moyens pour diffuser votre musique ?
La Colifata, c’est ce que j’ai fait de mieux. Bien sûr, il y a la barrière de la langue mais pour moi, c’est du Prévert en argentin.
Pour le moment, je ne me pose pas la question de savoir comment ma musique va sortir. J’ai le plaisir de jouer. Et d’enregistrer parce que j’enregistre beaucoup de morceaux. Ce qui ne veut pas dire que je ne m’enfermerai pas dans un studio, quand j’aurai le temps, avec quelqu’un pour mixer toutes les chansons qui sont dans mon disque dur.

Votre agenda professionnel est bouclé jusque fin septembre. Et ensuite ?
On a envie de retourner en Asie, en Océanie, il y plein de pays qui nous appellent.

Même si vos concerts sont festifs, il émane de votre répertoire beaucoup de mélancolie. Elle vient d’où ?
Je ne sais pas. Ça doit être quelque chose que j’ai en moi. Qui a toujours été là. Sur la scène, c’est toujours un peu effacé par l’énergie. Mais c’est clair qu’il y a quelque chose de mélancolique dans mes chansons. Dans les textes, c’est évident. Il y a quelque chose de aigre doux .

Vous venez de fêter vos cinquante ans d’une vie dont trente passées sur la route…
Je n’ai pas envie d’arrêter. Je ne suis pas gavé. Si je l’étais, ça ne serait pas négatif pour autant. Ça me permettrait peut-être de faire autre chose comme des études de chiropracteur.
Je me sens complètement en phase avec ma musique. C’est ma passion. Et la passion, ça prend beaucoup de temps. Ça te vole ta vie, ta passion. Être en tournée, c’est génial pour écrire. Sur la route ou après les concerts. J’aime bien ce qui sort mais j’évite de m’enfermer trop longtemps en studio. Tu finis par perdre la notion des choses. J’ai appris avec le temps à prendre du recul. Si j’ai un conseil à donner aux jeunes musiciens, c’est ça. Prendre du recul.

PHILIPPE MANCHE
Infos : manuchao.net et lacolifata.org

Manu Chao

Image 1 de 23

ANVERS CONCERT MANU CHAO POUR LE SOIR PHOTO DOMINIQUE DUCHESNES

Merci de remplir tous les champs




  1. FERNANDO FUENTES - 

    Manu, solo queda agradecerte por tu musique, tu energia, tu sencillez y tu humildad han convertido a las bandas que has conformado y a las personas de las que te ha rodeado en lo que ahora son. Simbolos de la musica, recordados, simplemente grandes!!! Y a nosotros tus seguidores nos llenas cada dia con tu musica y tus canciones para afrontar toda clase de momentos, los dificiles si somos clandestinos o los faciles. Estas siempre presente hombre y te deseo lo mejor de la vida en tu futuro! te vi en Mix Up Festival @ Creil con mi bandera en lo alto orgulloso de mi tierra y te vere otra vez en Festival MAresVivas @ Porto. Merci pour tout. y ya sabes ******ECUADOR PRESENTE*****

  2. CARLO BOURGUIGNON - 

    Derniere fois que j’ai vu manu chao en concert était sur le site du festival esperanzah. Cette fois-ci,impossible d’acheter un ticket. Trop dommage parce que le lieu du rivierenhof est magique. J’ai lu dans un journal que ça a été fantastique. Zut,mais j’ai pas voulu donner 100 euro pour des tickets vendus sur ebay. J’espère à une prochaine fois,n’importe où dans le monde…

  3. RODAPR - 

    hola manu, saludos desde bahia blanca argentinaaa!!!, gracias por todo lo que nos das desde lo musical y por tu simplicidad y tu compromiso…esperamos espectantes tu nuevo trabajo y te bancamos mucho a vos y a tus ideas…aguante el manu chaooo!!! proximamente por bahia blanca argentina!¿?!?!? jeje FULL VIBESS!!!

  4. JUAN CARLOS GARCIA - 

    Manu cuando tierra azteca…zocalo D.F ….Proxima estacion…MEXICO……..

  5. ESJERRY - 

    tierra azteca lo esperamos aca en mexico

  6. CANIOT SOPHIE - 

    Mes pensées étaient avec vous ce soir là, je n’ai pas pu avoir de place, c’est vraiment dommage, le site avait l’air géniale, mais bientôt le Luxembourg et là j’y serais, je vous kiffe grave, c’est de la bombe ce que vous faites, tout est réuni pour que ce soit explosif, oh Manu comme on t’aime!!! gracias à tous!!! saludos!!!

  7. CANIOT SOPHIE - 

    ESPERANZAH!!! HASTA SIEMPRE!!!! TE QUIERO!!!!

  8. CANIOT SOPHIE - 

    Merci à Philippe Manche pour son livre et tout ces articles écrient sur Manu, c’est à chaque fois un plaisir de les lire.

  9. FACUNDO - 

    para cuando manu de nuevo en argentinaa!!!

  10. ATZYN - 

    q onda Manu pues solo pasando y pues gracias por tanta musica te vi en el zocalo de la ciudad de mexico y en el foro sol en 2008 bueno me voy q siga tanta musica y saludos desde algun lugar de la ciudad de mexico

  11. GEOCRITICANO - 

    MANU RESISTE… LA LUCHA SIGUE!!!
    MÉXICO LA REALIDAD…. TODO VA MAL…. TODO REGRESA AL PRI Y EL CLIENTELISMO POLITICO… LA GENTE YA NO PIENSA…. YA NO SIENTE…. YA TODO LE ES INDIFERENTE… YA NADA LA INDIGNA…. MÉXICO YA NO VEAS FUTBOL…. ESTADO FALLIDO…. CALDERON Y LA OLIGARQUIA TERMINA CON EL PENSAMIENTO DE LA POBLACIÓN… EL HOMBRE MAS RICO EN UN PAIS CON MAS DE LA MITAD DE SUS HABITANTES EN POBREZA…. PLANETA TRAMPA…. STOP CAPITALISM… STOP NEOCOLONIALISM… NO MORE WAR TIME… 40 000 MUERTOS Y EN SU GUERRA CONTRA EL NARCO, MORDIENDOSE LA COLA SIGUEN!!!! LA MUSICA SALVA… EL SON SALVA… EL BAILE SALVA…. PUEBLO CULTO PUEBLO LIBRE…. MANU SALVA EL PENSAMIENTO Y EL ALMA…. AQUI RESISTIMOS Y NO NOS VENCEMOS… COGE EL FUSIL Y BAILA!!!!

  12. CHRISTIAAN SCHAAP - 

    What a great performance and a unique location !
    Thank you very much and greetings from holland….

  13. ZALO!!! - 

    Ven para la argentina compadre!!!!!!
    De bs as, mas precisamente de boulogne para el chao en donde ande!

  14. MARTIN - 

    Millones de gracias por la musica,maestro!! se extrañan esos recitales tan intensos,al palo,ojala andes bien,que bueno es estar vivo y saber que estas en estos tiempos -ni antes ni despues ,ahora!! estate atto venite pa bs as!! gracias x tus esperanzas amigo!!

  15. THANOS - 

    ¿por qué no Grecia ??????

  16. CARLOS - 

    Aqui Villa Francia, Santiago de Chile…..Manu un saludo desde tierras rebeldes ,hoy los estudiantes sacuden este pais, marchan por nuestras calles, los obreros y estudiantes , con los que un dia aqui en la plaza les cantaste…..¿cuando volveras a la villa Francia?????

  17. MOI - 

    MANU VENEZUELA TE ESPERA…………………..

  18. AR - 

    La Ventura. Lindo!!!!!!!!!!!!!

  19. GRIND - 

    hola alicia te he endviao una solicitud de amistad FB pero es tanta la distancia y por si acaso alguien quiere suplantarte he decidido entrar en tu web.las amistades ves que son sanidad, sonia salas y geovany.me encantaria dialogar contigo sobre temas comunes, soy funcionario en espaf1a en seguridad social y soy socialista. Ah una aclaracif3n y no es por renunciar a ideologias, tengo grandes amigos liberales e incluso mas a la izquierda que yo, la edad me ha moderado.un saludo, pepe gil