28/06/08

Nelson Mandela .fr

//

Le Congrès américain retire la mention « terroriste » à Mandela

WASHINGTON (Reuters) – Alors que de nombreuses célébrités et quelque 50.000 personnes sont réunies à Londres pour célébrer le 90e anniversaire de Nelson Mandela, le Congrès américain a apporté sa contribution à la fête en retirant le nom de l’ancien président sud-africain des bases de données répertoriant les terroristes.

La décision a été approuvée jeudi soir, après un vote du Sénat à l’unanimité de ses membres, alors que la Chambre des représentants avait adopté la proposition le 8 mai.

Plusieurs parlementaires militaient pour que le vote ait lieu avant les vacances du Congrès pour que Mandela soit retiré de la liste avant son anniversaire, le 18 juillet.

La mention « terroriste » et les restrictions de déplacement sont donc retirées pour Mandela ainsi que plusieurs autres cadres du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir, qui se sont battus pour mettre un terme à la domination de la minorité blanche.

L’ANC avait été interdit par le gouvernement d’apartheid en 1960. Ses dirigeants avaient été emprisonnés ou forcés à s’exiler jusqu’à ce que l’interdiction soit levée, trente ans plus tard.

Mandela, qui s’est retiré de la politique il y a neuf ans, est devenu un symbole de la liberté.

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice avait jugé que les restrictions visant l’ancien président sud-africain étaient « embarrassantes » et demandé à ce qu’elles soient supprimées.

A la suite du renforcement des mesures de sécurité décidé par le Congrès américain après les attentats du 11 septembre 2001 à New York, l’ANC était toujours mentionné sur les listes terroristes parce que ses militants ont utilisé des armes dans leur lutte contre l’apartheid.

Lesley Wroughton, version française Grégory Blachier