10/02/09

RASD-MAROC – ONU

Janvier 2009

RASD-MAROC – ONU

08-01-2009 Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a informé le Conseil de sécurité de la nomination du diplomate américain, M. Christopher Ross, au poste d’Envoyé personnel pour le Sahara occidental. M. Ross qui remplace Peter van Walsum, « travaillera avec les parties et les pays voisins (…) avec pour objectif une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui garantit l’autodétermination de la population du Sahara Occidental ». Le Front Polisario a salué cette nomination et il a assuré M. Christopher Ross de sa coopération ; il lui apportera toute l’aide nécessaire en vue de mener à son terme le processus de décolonisation du Sahara Occidental conformément aux résolutions des Nations Unies.

16-01-2009 La France a salué la nomination, par le Secrétaire général des Nations unies, de Christopher Ross comme nouvel Envoyé pour le Sahara occidental.

15-01-2009 le coordinateur sahraoui avec la Minurso, membre du Secrétariat national, Mhamed Khadad, s’est entretenu avec le représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu pour le Sahara Occidental, M. Julien Harston, au sujet des nouvelles manœuvres militaires marocaines au Sahara Occidental .La question des droits humains dans les territoires sahraouis occupés ainsi que les perspectives des efforts de l’Onu pour le parachèvement de la décolonisation du Sahara Occidental ont été également abordées.

22-01-2009 Le président de la République, Mohamed Abdelaziz a demandé au SG de l’ONU, Ban Ki-Moon, d’intervenir en urgence pour arrêter immédiatement la nouvelle escalade militaire marocaine, à travers une grande opération de reconstruction et consolidation de son mur militaire en cours au Sahara occidental et amener le Maroc à se conformer à la légalité internationale.

RASD-UNION AFRICAINE

17-01-2009 Addis Abeba, Une délégation de la RASD a pris part à la réunion extraordinaire des ministres africains de l’économie et des finances. pour la ratification de la création de la Banque africaine d’investissement .En marge de cette réunion la délégation a informé les participants des derniers développements de la question du Sahara Occidental, notamment les obstacles dressés par le Maroc devant la tenue d’un référendum libre, juste et transparent pour l’autodétermination du peuple sahraoui.

30-01-2009 L’UA s’inquiète de l’absence de progrès vers la paix au Sahara Occidental, et demande que les négociations reprennent entre le Front Polisario et le Maroc.

31-01-2009 Addis abeba : Le Président de la RASD est arrivé pour prendre part aux travaux du XIIème sommet ordinaire des Chefs d’Etats et des Gouvernements de l’Union africaine.

FRANCE: La Culture Sahraouie à l’honneur

16-01-2009 La culture sahraouie a été à l’honneur à Paris à la faveur d’une soirée organisée au Centre culturel Algérien par l’Association des amis de la République arabe sahraouie démocratique.

Après la projection d’un film documentaire intitulé « Une République en exil » du cinéaste algérien Cheikh Djemaï, l’assistance a été conviée au vernissage d’une exposition de calligraphie réalisée par le peintre sahraoui El Ghaït Yara. L’artiste a fait découvrir aux visiteurs toutes les subtilités et la richesse de son art.

Enfin, la lecture d’extraits de l’œuvre poétique de Nanna Labbat Elrachid, dont un recueil, « La plume prisonnière » vient de paraître dernièrement en France, a clôturé cette soirée très réussie.

25-29 janvier 2009 : Délégation du Parlement Européen au Sahara Occidental

Elle a été constituée au terme de la résolution du 27 octobre 2005, avec, pour mission, d’enquêter sur la situation des Droits de l’Homme au Sahara Occidental, et faire un rapport au Parlement Européen.

Depuis 2005, les autorités marocaines ont tentés par tous les moyens d’empêcher cette visite plusieurs fois reportée.

A El Aaiun (Sahara Occidental) : Les forces d’occupation marocaines ont verrouillé les principaux accès menant à la ville à la veille de l’arrivée de la mission du Parlement européen ; les services de renseignements marocains, soutenus par des patrouilles des forces de répression ont été déployées dans la ville ; Les domiciles des défenseurs des DH surveillés ; enfin des arrestations, des enlèvements, accompagnés de coups et insultes, ont été opérés envers des militants sahraouis. Des syndicalistes ont été empêchés de rejoindre le lieu ou résidait la délégation.

Amnesty International déclare être très préoccupée par les informations selon lesquelles des défenseurs des DH ont été victimes de harcèlement, dans le cadre de cette visite.

Dans une lettre adressée à la délégation, plusieurs Organisations sahraouies de Défense des Droits de l’Homme ont exhorté l’Union Européenne à jouer un « rôle central » en faveur d’une solution au conflit du Sahara occidental, basée sur le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, à travers l’organisation d’un référendum libre et démocratique.

SAHARA OCCIDENTAL-UE- ONU

28-01-2009 Bruxelles, Parlement européen : Ancien responsable de la MINURSO de 2005 à septembre 2006, l’Italien Francesco Bastagli, a réitéré son engagement à poursuivre son action jusqu’à l’organisation du référendum d’autodétermination au Sahara Occidental. Il a déclaré que la Minurso est une dérive du droit international ; « Elle a été créée pour neuf mois et la voilà qui dure depuis 17 ans, en raison du refus du Maroc d’accepter les accords conclus concernant l’organisation d’un référendum d’autodétermination pour le Sahara occidental ».

D’autre part il a demandé aux institutions de l’Union européenne de « suspendre l’accord de pêche en vigueur avec le Maroc ». Pour lui, l’Union européenne « n’a pas le droit d’inclure le Sahara occidental dans l’accord avec le Maroc relatif au « statut avancé » qu’elle envisage de lui accorder. En effet, du point de vue du droit international, le Sahara occidental figure sur la liste des territoires non autonomes, a-t-il fait remarquer.

M.Bastagli a appelé l’Union Européenne à choisir un « pays guide neutre » pour s’occuper de la question du Sahara occidental, estimant qu’un pays scandinave pourrait jouer « un rôle plus ouvert, contrairement à la France et à l’Espagne ».

En effet, le Statut Avancé qui est négocié entre l’UE et le Maroc ne fait aucune mention de l’exclusion du Sahara Occidental. En ce sens, Mohamed Daddach a déclaré que « pour nous c’est un statut illégal parce qu’il porte clairement atteinte aux droits du peuple sahraoui et lèse la souveraineté du territoire du Sahara Occidental. Par conséquent je le considère comme nul, parce qu’il ne respecte pas le droit international. L’Europe ne peut permettre le vol et la spoliation permanents des richesses de notre territoire ».

DROITS HUMAINS

07-01-2009 Trois sahraouis ont été blessés, victimes d’une mine.

07-01- 2009 | Frontline (Protection des défenseurs des DH) déclare dans son rapport, que les autorités marocaines continuent de réprimer l’action des sahraouis en faveur des droits humains au Sahara occidental, considérant que cette région fait partie du territoire national. Il est noté qu’aucune avancée n’a été enregistrée concernant un référendum sur l’avenir du Sahara occidental sous les auspices de l’ONU ; La liberté d’association et la liberté d’expression sont restreintes. Les membres des associations des droits humains qui suivent et dénoncent les atteintes aux droits humains au Sahara occidental sont particulièrement pris pour cible.

07- 01-2009 Mme. Khadija Abdedaim, sœur du défenseur sahraoui des droits de l’homme, Mr. Abdedaim Mustapha,(condamné à trois ans de prison ferme) a comparu devant la cour de 1e instance à Dakhla et a été condamnée ; elle a affirmé qu’elle est poursuivie sur la base de la solidarité avec son frère. Les trois observateurs internationaux venus pour ce procès, ont subi des intimidations.

12-01-2009 Dans son rapport sur la liberté dans le monde, l’ONG américaine Freedom House déclare que Les droits politiques et la liberté civile au Sahara occidental occupé par le Maroc restent parmi les plus détériorés par rapport à d’autres pays.

13-01- 2009 Procès de quatre prisonniers politiques sahraouis à El Ayun. Ils avaient été arrêtés dans la ville de Smara lors d’une manifestation pacifique pour revendiquer l’autodétermination du peuple sahraoui.

21-01-2009 Enlèvement de l’ex- prisonnier politique sahraoui, El Hafed Toubali dans la ville occupée d’El Aaiun.

19-01-2009 L’ONG britannique, Western Sahara Campaign a exprimé son soutien à la campagne pour la libération du journaliste et écrivain sahraoui, membre de l’Union des journalistes et écrivains sahraouis, Mustapha Abd Daiem, ainsi que sa « grande préoccupation » face aux procès inéquitables pour les militants sahraouis, la torture, le manque de liberté d ‘expression. Amnesty et les journalistes japonais pour le S.O. soutiennent également cette campagne. Rappelons que Mustapha Abd Dayem a été condamné à 3 ans d’emprisonnement en raison de ses opinions politiques et son soutien au referendum.

19-01-2009 Brahim SABBAR, secrétaire général de l’Association Sahraouie ‘ASVDH’,libéré de prison en juin 2008, et l’ex-détenu politique sahraoui, Mr. Otman ATHNAKHA, a fait l’objet d’une agression et passage au tabac, par des policiers, alors qu’ils tentaient de rejoindre des citoyens qui avaient été encerclé par la gendarmerie suite à leur participation à à la réception de trois prisonniers politiques libérés après avoir passé deux ans et demi de peine en prison. D autres personnes sont portées disparues, a déclaré B.Sabbar.

22-01-2009 La police Marocaine a enlevé et torturé trois jeunes Sahraouis aux alentours de la ville d’El-Ayoune, avant de les libérer le 22 janvier 2009. Les trois jeunes sahraouis rendaient visite à l’un de leurs amis qui venait des camps de réfugiés sahraouis, dans le cadre du programme d’échange des visites de familles.

26-01-2009 Cinq civils sahraouis ont été grièvement blessés, victime d’une mine.

27-01-2009 ASSA, sud-maroc : Un nouveau comité sahraoui pour l’observatoire des droits humains (CSO) est créé, à l’initiative d’un groupe de militants et d’ex-prisonniers politiques sahraouis.

RASD- RESSOURCES NATURELLES

12-01-2009 Western Sahara Resource Watch exige que la société norvégienne Fufro-Geoteam mette fin à ses activités profondément non éthique au Sahara Occidental.

15-01-2009 De même, le Gouvernement de la RASD a demandé à la société Fugro-Geoteam de cesser immédiatement ses activités illicites d’exploration dans les eaux territoriales du Sahara occidental, qualifiant la présence de cette société au Sahara occidental d’ »illégale et injustifiée ». Il a en outre souligné que toutes les activités du Maroc dans ces territoires qu’il occupe depuis 1975, « sont illégales », comme l’indique les résolutions onusiennes, la légalité internationale et l’avis juridique de la Cour internationale de justice dans cette question.


La RASDet sa zone maritime

22-01-2009 La RASD a adopté une loi délimitant la Zone Economique Exclusive et les zones maritimes de la RASD.

« La délimitation par la RASD de ses zones maritimes et sa déclaration d’une zone économique exclusive (ZEE), est une affirmation du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à la souveraineté permanente sur leurs ressources naturelles », a déclaré le Président Abdelaziz. Il a rappelé que la RASD demande instamment à toutes les parties, les organismes internationaux, les Gouvernements, les entités du secteur privé, de réviser immédiatement les accords avec le Maroc qui n’excluent pas, de manière explicite, le territoire de la RASD et ses zones maritimes comprenant la zone économique exclusive. Ainsi la RASD demande à L’Union Européenne de veiller à ce que les eaux territoriales sahraouies y compris la zone économique exclusive (ZEE) soient explicitement exclues de son accord de pêche avec le Maroc.