1/03/10

RASD

NOUVELLES DE LA RASD ET DES TERRITOIRES OCCUPES

FEVRIER 2010

DROITS HUMAINS

Christopher Ross, l’Envoyé personnel du Secrétaire Général de l’Onu pour le Sahara occidental, a demandé dernièrement au Conseil de sécurité d’élargir les compétences de la Minurso pour surveiller les droits de l’homme au Sahara occidental, a révélé le quotidien espagnol El Païs.

05/02/2010: Les six prisonniers militantssahraouis de la prison de Salé déclenchent une grève de la faim de 48h pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de détention (abus physiques et psychiques, insultes, condition inhumaine, provocations, privation de leur droits légitimes…).

08/02/2010 : L’ASVDH a appris que le défenseur des droits humains Mr Hassanna Duihi a été arrêté à l’hôtel Idou à Tiznit par 10 policiers habillés en civil. Il venait assister au procès de 10 militants sahraouis. Membre de l’ASVDH, Il a été victime d’arrestations, d’harcèlements et de tortures à plusieurs reprises à cause de ses contacts avec les observateurs internationaux qui visitent le Sahara Occidental.

11/02/2010: El Ayoun (SO), La cour d’appel de Tiznit (Maroc) a prononcé des peines allant de deux mois à une année de prison ferme contre dix détenus politiques sahraouis dont trois mineurs pour « leur participation à des manifestations revendiquant le retrait de l’occupant marocain du Sahara occidental ». Les détenus ont révélé devant la cour avoir été frappés violemment et maltraités durant leur garde à vue.

13/02/2010 : Madrid, La militante sahraouie des droits de l’homme, Aminetou Haidar, a obtenu le Prix international Jovellanos « Résistance et Liberté« , institué pour la première fois par les gouvernements régionaux des Asturies et des Baléares , comme reconnaissance de sa « ténacité pour la défense des principes de l’exercice de la liberté » .

14/02/2010 : Espagne, Plusieurs membres de la Fondation Sahara occidental et de l’Observatoire des droits de l’homme du barreau des avocats de Badajoz (Espagne) ont dénoncé la « recrudescence » de la « politique de répression et de harcèlement » menée par le Maroc contre les militants sahraouis des droits de l’homme, surtout depuis la répercussion internationale suscitée par la grève de la faim observée par Aminetou Haidar.

19/02/2010 : Human Rights Watch a exhorté le gouvernement marocain à « mettre fin à toutes les

restrictions de voyage pour des raisons politiques contre les militants sahraouis des droits de l’homme ».

23/02/2010: Alger, Une délégation de 11 militants sahraouis des droits de l’homme venus des territoires occupés, ont dénoncé les exactions commises par les autorités marocaines contre le peuple sahraoui dans les territoires occupés du Sahara Occidental, lors d’une rencontre avec des représentants de la société civile algérienne.

25/02/2010-06/03/2010: 11 militants sahraouis, défenseurs des droits de l’homme dans les territoires occupés, sont venus pour la 1ere fois visiter les campements de réfugiés sahraouis, à l’occasion du 34e anniversaire de la proclamation de la RASD. A cette occasion, ils ont affirmé l’unité du peuple sahraoui.

DIPLOMATIE

VIE DE LA RASD

01/02/2009 : Addis-Abeba : Le Président de la République sahraoui, Mohamed Abdelaziz, a invité les dirigeants africains à la mobilisation du continent pour décoloniser « le dernier bastion colonial » dans le continent et « protéger » les Sahraouis dans les territoires occupés du Sahara Occidental sous domination marocaine, victimes d’une répression sauvage.

04/02/2010 : Bruxelles : Le ministre espagnol des Affaires étrangères, M.Moratinos, a réaffirmé l’importance qu’accorde la présidence espagnole de l’Union européenne au développement de ses relations avec le Maroc.

05/02/2010 Alger : Le ministre des Affaires étrangères algérien, M. Mourad Medelci, a rappelé au nouveau représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara occidental et chef de la Minurso, M. Hany Abdelaziz, le consensus international qui confère au territoire du Sahara occidental le statut de « territoire non autonome« . M. Medelci a réaffirmé la position de principe que « défend l’Algérie avec constance et qui consiste à soutenir le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination conformément à la légalité internationale et aux résolutions des Nations-Unies ».

06/02/2010 Nigeria : Le président du Comité des relations extérieures du Parlement du Nigeria, M. Bature, a réaffirmé le soutien du peuple nigérian à la lutte du peuple sahraoui pour son indépendance. Il a appelé l’ONU à assumer ses responsabilités à travers l’élargissement des prérogatives de la Minurso à la protection des droits humains au Sahara Occidental, dans l’attente de l’organisation du référendum, pour permettre au peuple sahraoui l’exercice de son droit inaliénable e à l’autodétermination.

10 et 11/02/2010 : New York, ONU, Deuxième réunion entre le Front Polisario et le Maroc, organisée sous les auspices de l’envoyé personnel du SG de l’ONU au S.O., Christopher Ross, afin de trouver une solution qui garantisse au peuple sahraoui le droit à l’autodétermination .

« Aucune des deux parties n’a accepté la proposition de l’autre comme base unique pour les négociations à venir », a précisé M. Christopher Ross, dans un communiqué rendu public à l’issue de ces pourparlers à huis clos.

Les délégations des pays voisins, l’Algérie et la Mauritanie, étaient également présentes lors des sessions d’ouverture et de clôture et ont été consultées séparément pendant les discussions. La Mauritanie réaffirme sa neutralité par rapport au problème du Sahara Occidental.

11/02/2010 : Londres, La Fédération des syndicats britanniques soutient le peuple sahraoui dans sa juste lutte pour l’autodétermination et l’indépendance.

12/02/2010 : Madrid : Plusieurs groupes parlementaires espagnols ont demandé la suspension du sommet UE-Maroc, prévu en mars prochain à Grenade(Espagne), sous la présidence espagnole de l’Union européenne, tant que ce pays ne renonce pas à sa « politique de violation des droits de l’homme » au Sahara Occidental.

15/02/2010 : Madrid, Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, a réitéré le soutien de son pays aux efforts de l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, pour parvenir à une « solution juste et durable » au conflit du Sahara Occidental. Il a également réaffirmé que la résolution du conflit du Sahara Occidental est « l’une des priorités » de la politique étrangère espagnole et le soutien des négociations entre les parties et les Nations unies est « l’une des constantes «de cette politique.

15/02/2010 : Nigeria : Le secrétaire général du ministère nigérian des Affaires étrangères a réaffirmé le soutien de son pays au « droit du peuple sahraoui à l’autodétermination par la voie d’un référendum libre et régulier sous les auspices de la communauté internationale ».

16/02/2010 : Nicaragua : Le Président du Parlement centraméricain a réitéré le soutien de son

institution à la lutte du peuple sahraoui pour son droit à l’autodétermination et à l’indépendance, à l’issue d’une réunion avec l’ambassadeur de la RASD au Nicaragua.

20/02/2010 : campements de réfugiés, Le Front Polisario a réitéré sa disposition à coopérer avec les Nations Unies pour le règlement de la question sahraouie et la décolonisation définitive de cette région, dans un communiqué rendu public au terme d’une session extraordinaire du Secrétariat national consacrée à l’examen des rencontres des 10 et 11 février aux Etats-Unis.

Par ailleurs, le SN du Front Polisario a exigé de « l’Union Européenne de résilier l’ensemble des contrats conclus avec le Maroc » concernant le Sahara Occidental et de s’abstenir de signer des contrats similaires qui « portent atteinte à la souveraineté d’un pays dont le peuple n’a pas encore décidé de son sort ».

Le Polisario a demandé à l’UE « une contribution efficace et positive » en vue d’une solution juste au conflit en exerçant « des pressions » sur le gouvernement marocain pour l’amener à se conformer aux exigences de la légalité internationale.

« Il est inconcevable de conférer au Maroc un statut particulier auprès de l’UE au moment où il occupe le Sahara Occidental et commet les pires violations des droits de l’Homme contre les citoyens sahraouis désarmés », a conclut le communiqué.

20/02/2010 : Des juristes et des intellectuels ont appelé l’UE à ne pas allouer de l’aide au Maroc, car celle-ci sert à «renforcer ses infrastructures militaires au Sahara occidental et poursuivre sa répression contre les populations civiles et les défenseurs sahraouis des droits de l’homme». Cet appel émane des participants à un symposium international sur le Sahara occidental, organisé à Ljubljana, en Slovénie. La ministre autrichienne, Karine Shil, a relevé «le caractère ambigu de la politique de l’UE vis-à-vis de la question sahraouie».

22/02/2010 : Dixième édition du marathon du Sahara. Cette manifestation, qui prend chaque année de plus en plus d’ampleur, est cette fois-ci exceptionnelle avec la participation de près de 900 athlètes dont 420 en provenance de 26 pays des cinq continents.

25/02/2010 :Bruxelles, L’Intergroupe « Paix pour le peuple sahraoui » vient d’être constitué au Parlement européen, en présence de nombreux eurodéputés, représentants les différents groupes politiques au sein de l’instance législative européenne, et du ministre délégué sahraoui pour l’Europe, M. Mohamed Sidati.

26/ /02 2010 : Alger, Une plate-forme d’action commune a été adoptée par les participants à une réunion tripartite (Les représentants des sociétés civiles d’Afrique du Sud, du Nigeria et d’Algérie) dans le but d’une « mobilisation citoyenne et populaire africaine unie et solidaire » avec de la République arabe sahraouie démocratique.

Les participants à la réunion ont décidé de saisir par écrit le secrétaire général des Nations unies, les membres du Conseil de Sécurité, les présidents de l’Union européenne, du Conseil de l’Europe, du Parlement européen, de l’organisation de l’Unité africaine et l’envoyé spécial du SG de l’ONU au Sahara occidental afin de faire valoir leurs recommandations.

27/02/2010 : Le Président de la République, Mohamed Abdelaziz est arrivé en Uruguay pour assister à la cérémonie d’investiture du nouveau président.

27/02/2010 : Le peuple sahraoui célèbre le 34ème anniversaire de la RASD dans les territoires

libérés en présence de délégations étrangères et nationales venues des différentes wilayas et institutions de la RASD, ainsi que de la délégation des 11 militants sahraouis des droits humains venus des territoires occupés pour prendre part à cet évènement.

27/02/2010 : Levée du drapeau sahraoui en Australie, à Melbourne et Sydney, à l’occasion du 34 anniversaire de la RASD.

28/02/2010 : Madrid, Le Parti de la Gauche européenne a souligné qu’il ne soutiendra pas le prochain sommet UE-Maroc, prévu les 6 et 7 mars à Grenade, ni ses résultats tant que le gouvernement espagnol « ne s’engage pas à défendre la cause sahraouie ».

RESSOURCES NATURELLES

23/02/2010: Bruxelles, Dans un avis juridique jusqu’ici confidentiel, le service juridique du Parlement européen a déclaré que la pêche des navires européens dans les eaux du Sahara Occidental représente une violation du droit international.

L’avis juridique du Parlement Européen est conforme à l’avis de Corell, l’Avis Juridique de l’ONU de 2002, sur l’exploration et l’exploitation des ressources du Sahara Occidental. Le service juridique a conclu que toute activité qui n’est pas en conformité avec les souhaits et intérêts du peuple du Sahara Occidental est en violation du droit international.

LOBBYING MAROCAIN

Un dossier publié dans le numéro 425, du 16 au 22 janvier 2010, de l’hebdomadaire marocain, le Journal hebdomadaire, dirigé par le journaliste marocain, Aboubakr Jamaï, et le responsable du bureau de Washington du journal, l’américain d’origine marocaine Abdelkader Rhanime, confirme que le Maroc dépense chaque année des millions de dollars US dans sa machine de lobbying pour

s’assurer une certaine influence auprès des décideurs à Washington dans le dossier du Sahara occidental.