27/05/08

Sahara FR

AU NOM DU PEUPLE SAHARAOUI EN LUTTE

POUR SON INDEPENDANCE…

En Août 2008 vont commencer les jeux olympiques de Pékin .

Et il semblerait que tous les grands dirigeants de ce monde découvrent le Tibet et sa problématique.

Peut-être ne savaient-t’ils pas ?


Ne savaient-ils pas, il y a huit ans, quand ils ont confié

la responsabilité des jeux aux autorités chinoises ?

N’est-il pas incroyable qu’aucun dirigeant occidental

ne se soit elancé à l’époque pour denoncer le moindre soupçon

d’injustice du côté des hauteurs tibétaines ?

Peut-être ne savaient-t’ils pas ?


Peut-être la situation n’était elle pas la même ?

On peut en douter…

Et maintenant ?

Que va-t-on faire ?

Maintenant tous y vont gaiement de leurs petits discours moralisateurs en montrant du doigt le gouvernement chinois.

Et les chinois morts de rire !!

Morts de rire parce qu’ils savent ce que tout le monde sait déjà…et c’est qu’ils tiennent tout le monde occidental par les couilles du commerce.

Quelle ironie !

Le dernier grand pays « communiste » a aujourd’hui l’ensemble du monde capitaliste à ses pieds…

depuis qu’il a décidé de jouer au même jeu qui prétendait

le vaincre… vu dix années en arrière, ceci paraît une blague…

…une blague impossible…

… mais c’est ainsi….

… Mundo difficile et futuro incerto… (Tonino Carotone)

… la vida es une tombola…

Et si un certain jour,

dans cette grande tombola qu’est la vie actuelle,

toutes ces marionnettes bien-pensantes du comité olympique, décidaient de confier l’organisation des jeux au Maroc ?

Que se passerait-il ?

Peut-être le monde découvrirait-il enfin que le Peuple

Saharaoui existe?

Peut-être que tous les politiciens et intellectuels du monde s’offusqueraient soudain pour dire au régime marocain…

que ce qu’il fait est ignoble ?

Que ces murs qu’ils ont construit

dans un pays qui ne leur appartient pas sont une infamie ?

Que toutes ces mines, le long du désert,

vendues par la France,

les Etats-Unis etc…..

ont tué suffisamment de gens ?

Que tous les disparus, torturés ou expropriés Saharaouis, tout au long de plus de trente années de mauvais traitements et de résistance,

étaient ou sont des êtres humains de chair et os et sentiments.

Mirages du désert…

mirages de l’hypocrisie…

… hypocrisie des gouvernements …

qui laissent faire…

quand ilsne soutiennent pas ouvertement.

Impuissance (ou subordination ?)

de l’ONU qui semble depuis longtemps

( depuis toujours ?… )

ne plus être ni maître dans sa propre maison.

Comment se voit l’ONU dans le miroir?

Comme un mirage ?

Aveugle ou complice ?

Laissons tout ce bla bla bla de côté, les réponses sont multiples mais trop fatalement vides d’espoir ; comme il ne peut y avoir de véritable espoir sur cette planète avant que le Peuple Saharaoui ne retrouve son droit inaliénable à vivre sur ses terres ancestrales, le long de la côte Atlantique.

C’est de la responsabilité de l’ONU.

Et aussi du gouvernement espagnol

pour une foule de raisons honteuses mais historiques.

C’est aussi la responsabilité du gouvernement français et américain vu leur appui inconditionnel au régime marocain en place.

Ceci dit, et pour mentalement pouvoir survivre à tant de questions sans reponses et a tant de barbaries non assumées, quittons la réalité

et rêvons un peu…

Et si un jour, un jour soudain,

cessait la douleur et la honte de l’injustice.

Serait il possible que le monde découvre enfin

que nous tenions emprisonnés dans le désert

un peuple à la pointe d’un islamisme moderne ,

moderne parce que tolérant , où hommes et femmes

se respectent mutuellement ?

Un monde où le niveau d’éducation des enfants, en dépit des conditions de vie terriblement défavorables, est sans doute plus enviable que dans tout le reste du nord de l’Afrique, voire même peut-être que dans certaines de nos banlieues.

Quand?



Quand nous rendrons nous compte que dans un recoin d’enfer du désert du Sahara nous laissons malvivre

la semence d’un monde meilleur et plus pacifique puisque moins radical?

Semence écrasée par la réalité politique et économique. Écrasée par des voleurs en costards de marque qui à la fin comme aux extrémités ne sont ni plus ni moins que les veritables barbares de cette histoire triste parce que violente et sans futur pour l’humanité.


Pour conclure ces mots par une note d’optimisme,

aujourd’hui 19 Avril 2008,

depuis le camps de réfugiés de Dajla,

nous lançons un appel à signatures,

afin de proposer la candidature de la République Saharaoui Indépendante pour l’organisation des jeux olympiques de 2016 au bord de l’Océan Atlantique,

entre les dunes d’un désert qui ne demande qu’à refleurir.